Une maison, un service

Le défi d’un environnement gérontologique est de permettre à toute personne qui le fréquente de s’y sentir bien et d’y trouver les moyens de dépasser la rupture avec le milieu de vie. La mémoire et le devenir des lieux doivent être associés au bien être et au réconfort pour que l’individu s’implique dans la vie de l’institution.

Les interventions sont Désinstitutionnalisées, l’approche familiale. Faire la cuisine chaque jour, reconnaître les odeurs, débarrasser la table… autant de gestes oubliés qu’il faut réapprendre, tout cela renvoie au passé.

Les valeurs organisationnelles étant très peu orientées vers la productivité et la rapidité, les membres de l’équipe peuvent ainsi protéger et privilégier le développement de leurs relations avec le résident.

Les rôles du personnel ne sont pas compartimentés, cela exige une grande polyvalence ar un intervenant peut à l’intérieur d’une même journée, aider une personne à se laver, préparer le repas et accompagner un groupe en sortie.

L'estime de soi et le sentiment d’utilité se présentent au travers des gestes quotidiens, c’est en participant à la vie quotidienne que le résident conservera un sentiment d’utilité, le sens des responsabilités et la conviction d’appartenir à la maison, d'exister.

Le défi est quotidien, il n’y a pas d’heure pour le coucher, le lever ou le petit déjeuner. Les habitudes de vie de chacun sont respectées. Les repas de midi et du soir constituent des repères temporels avec les intervenants participant aux repas.

Les familles sont sollicitées, surtout l’après midi pour les promenades ou activités diverses.