Roland

Je m'appelle Roland, je suis différent, c'est comme ça
Je m'appelle louis, je ne suis pas comme lui, c'est comme ça
Si vous nous regardez vous n'y verrez rien
Si vous nous parlez, vous ne comprendrez pas bien
Avec lui j'ai beaucoup voyagé
Avec lui dans tous les dangers
Bali, nyamey Sumatra
Quand il fallait on était la
On se raconte parfois nos belles histoires;
Mais souvent sans se faire voir
Personne ne pourrait comprendre
A défaut de vouloir apprendre
Avec louis nous aimerions pouvoir,
Encore, il suffirait de le vouloir
Mais voila il y a ce long couloir.
J'ai pas fini, j'ai encore envie
Je n'ai pas fini, je suis en vie
J'aimerai aimer, boire, etre ivre
Danser, chanter, voir et survivre
Mais voila je ne suis plus libre
De porte en porte je n'ouvre rien
Dehors, las bas, je le fais mien
Quand j'y pense mon coeur bat si fort.
Combien de temps encore.
Combien de temps a regarder, a regarder passer
Nuages, fleurs, saisons, t'aimer.
Je suis moi il est lui, nous n'avons pas bougé 
Je veux vivre des histoires, je veux jouer encore
Je veux sentir, frissonner, d'accord.
Dans le souvenir de ta peau, j'en larme
J'oublie, mais pas les ciels parmes
Je les vois vivre autour de moi.
Je suis tout seul je crois, louis et moi.
Je m'en fou mon amour
Quand l'orchestre s'arretera je danserai toujours
Quand le temps s'arretera, je t'aimerai encore
Je ne sais pas ou, peut etre si j'ai tord
Mais je t'aimerai encore.


D.HERBERT